Activités

11

Nov
2019

La vie d’un surfeur à Bali

Posté par : Bali Passion/ 529 0

Lors de votre voyage à Bali, si le surf vous intéresse, voici un complément de notre article sur ce sport qui fait ravage ici, Mecque évidente de la discipline en Indonésie.

Voici un article qui nous espérons, vous fera passer la journée parfaite et décidera de votre itinéraire de néo ou pro surfeur.

5h30: il est temps de vous lever et de préparer vos affaires. Comme pour la majorité des spots de surf, il faut se lever tôt pour profiter des meilleures conditions: peu de vent, vagues propres et ordonnées, peu de gens à l’eau.

6h: départ pour une destination de rêve.

Selon votre niveau, vous pourrez vous diriger vers OldMans, Batu Balong, Berawa, Kuta Beach si la houle est inférieure à 5 feet.
Si vous souhaitez du “small but spicy”, direction Kudungu, Legong, Kuta Reef, ou les breaks magiques d’Airport.
Si vous êtes plutôt du genre aventurier et expérimenté, Serangan, Balangan, Balian, Medewi ou Ulu Watu seront vos immanquables.

Le mieux est d’arriver entre 6h et 7h sur le spot.

Petit café ou white coffee en observant les vagues et notamment le big set, qui signifie plus communément la série des plus grosses vagues pour savoir si vous allez être capable de les apprehender.

Après quelques minutes de warm-up, vous voila à l’eau et c’est parti pour 2 ou 3 bonnes heures de rigolades, d’audace et d’avalage d’eau salée.

Quand vient la fin de la session, autant dire que l’idée de la cold coconut, des banana pancakes et/ou du Nasi Goreng vient immédiatement à l’esprit.

 

 

 

Et là, c’est un des moments les plus chouettes de la journée. Après une premiere session endiablée, vient une décompression entre une communauté de gens qui ne se connaissent pas mais que la passion rassemble. Vous parlerez des meilleures vagues de la matinée, mais aussi de celles de votre vie, des voyages que vous avez fait, du déclic qui pousse à ne plus envisager sa vie sans aller surfer quotidiennement.
Puis le silence, le silence et le murmure de la vague qui se casse près de la rive.
Le vent caresse les joues des surfeurs essoufflés et vous observerez patiemment, calmement le jeu des sportifs encore à l’eau. Une danse magnétique apparait sous vos yeux.

11h: il fait chaud mais la passion brûle. Le vent a piqué certainement. Un choix est à faire. Se reposer, vaquer à ses diverses occupations, visiter la beauté balinaise, aller dans un des multiples cafés trendy de l’ile ou se remettre à l’eau. Selon le surfeur que vous êtes, tout est possible.
Car oui l’avantage de Bali, c’est que grâce à ses multiples beachbreaks, vous pouvez surfer à tout heure sous réserve de se couvrir de lycra et de zinc (vulgairement crème solaire spéciale surf).
La sieste reste fortement conseillée dans le quotidien d’un surfeur si vous voulez avoir l’énergie de vous remettre à l’eau et “shredd the waves”.

C’est la que vient l’idée gourmande du warung, le surfeur se doit de bien se nourrir. Quoi de mieux que du riz, du poulet, des tempeh, des légumes. Sain et revigoré, l’estomac à satiété, le surfeur que vous êtes peut aller faire sa sieste et profiter de sa journée avant de revenir pour un des plus beaux moments de sa journée, le sunset surf.

16h-16h30: il est temps de se préparer à nouveau pour se remettre à l’eau vers 17-17h30 au plus tard. En général, le
vent est malheureusement présent, mais la lumière qui s’incline crée une peinture particulière sur l’ombre des vagues.
Au milieu de l’eau, le souffle se coupe, les vagues sont glassy et la vision merveilleuse. Jusqu’à 18h30, vous avez le temps de vous dépenser et de revenir avec le soleil couchant pour tout juste vous emparer d’une Bintang et contempler le jour se finir au milieu de contrastes explosifs et épatants. Il est temps maintenant de retrouver vous amis après avoir savouré une soupe aux boulettes de viandes et aux légumes que d’aimables triporteurs balinais vendent à la sortie de la plage.

 

18h30: retour à votre hôtel, villa, resort ou lodge avant d’envisager une soirée calme et décontractante avant le surf de demain ou de se préparer (encore) pour aller voir un concert, sortir dans un des innombrables bars de l’ile et danser jusqu’au petit matin avant de reprendre votre planche pour de nouvelles aventures, encore et toujours.
Apres ces quelques jours de vie saine et sportive, nous vous conseillons fortement de venir vous reposez dans une villa à Canggu afin de vous détendre et respirer le bon air bohème du sud de Bali.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à contacter Bali Passion par mail ou sur les réseaux sociaux. L’équipe ainsi que les guides balinais francophones se feront un plaisir de vous répondre !

Commentaire

commentaire

Leave your comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.