Catégorie : Nourriture

Taman Festival Bali

Posté par : Bali Passion/ 819 0

Taman Festival Bali

Bali est indéniablement une île paradisiaque.

À la lisière entre paysages à couper le souffle, rencontres saisissantes, culture riche et exotique, massages divins, plongées stupéfiantes, et surf enchanteur, cette “terre des Dieux” regorge de surprises et donne à voir des trésors cachés, reliques du passé, ou projets inachevés. Qu’ils soient hôtels, parcs d’attraction ou universités dépouillés, quantité de lieux sont désormais voués à l’abandon et regorge d’intérêt pour le touriste curieux et aventurier.

Le Taman Festival est sans doute une des destinations phares pour se perdre au coeur d’un terrain fascinant, malheureusement meurtri par le soleil tropical lorsque le flux de trésorerie s’est asséché.

 


History

Ce parc d’attraction au budget initial de 100,000,000 dollars a été pensé avec de grandes aspirations pour devenir le cousin ou le rival évident de Disneyland.

En effet, le Taman Festival était supposé être la destination de divertissement par excellence en Asie du Sud-Est avec un spectacle laser de plusieurs millions de dollars, des manèges à sensations fortes, la plus grande piscine de Bali, des montagnes russes inversées, un cinéma 3D, ainsi qu’un volcan artificiel qui éclaterait en pleine nuit.

Mais cela était avant que le crise financière asiatique n’ait lieu et coupe toute possibilité de financement. À cela s’ajoute de probables mésententes avec le voisinage, ainsi qu’une catastrophe naturelle pendant laquelle le parc aurait été frappé par la foudre le vendredi 13 mars 1998, causant des dommages irréparables que les compagnies d’assurance auraient refusé de couvrir.

 

 

Rumeurs et malédictions

Abritant des édifices en ruine, des statues enveloppées de vignes et les restes marécageux d’une ancienne fosse aux crocodiles, la légende balinaise révélerait que le site serait désormais habité par des esprits errants et serait devenu un village fantôme, lieu des plus hantés de Bali.
Pour vous dire, la majeure partie des locaux n’ose d’ailleurs pas rentrer dans le parc.

Des rumeurs courent, comme quoi, quelques crocodiles auraient demeurés après l’abandon de la construction du site et qu’ils auraient été nourris de poulets par un fermier du coin pendant un long moment. lI se dit que le fermier étant parti, les crocodiles restèrent et devinrent cannibales. Il se dit plus avant qu’un crocodile en particulier, fut bien connu pour avoir manger des humains.
L’énigme reste jusque la impénétrable.

 

 

Quand la nature reprend ses droits

L’imposante végétation tropicale a massivement pris le dessus de ce parc de 9,5 hectares. De la vigne et des lianes s’échappent et s’évadent des fenêtres cassées. D’anciens temples sont devenus des antres mystérieuses, presque invisibles sous la mousse verdoyante de la forêt qui a repris ses aises. Les vestiges d’un vieux cinéma dans lequel trainent des bandes de film éparpillées sur le sol ont été pris d’assaut par des artistes d’art urbain, et tous les murs donnent à voir de véritables chefs d’oeuvre. L’eau s’est également créé un chemin et, à l’intérieur du bâtiment principal, se trouve des nénuphars vivotants au milieu de sombres marécages.

Il n’est pas rare de croiser quelques amateurs de planches à roulettes également qui se sont appropriés les lieux pour en faire un terrain de jeu complexe et composite dont le décor semble tout droit sorti d’un film post-apocalyptique.

 

 

 

 

Comment s’y rendre?

Vous trouverez Taman Festival Park à la fin de la route de Jalan Padanggalak Beach. Il est facilement reconnaissable à une structure emblématique comportant un hibou impressionnant dessiné en graffiti, qui s’élève bien au-dessus du feuillage.

 

 

Canggu et les jambes qui remuent

Posté par : Bali Passion/ 876 0

Canggu et les jambes qui remuent

Outre être une ville de surf où il fait bon vivre, manger, et boire des cafés, Canggu est également devenu le carrefour immanquable des meilleures soirées de l’île.
En effet, cette jolie bourgade sait attirer un flux constant d’hédonistes de la nuit, grâce à des propositions variées et de caractère qui, chaque jour, promeut ses lieux et ses fêtes. Vous pouvez aller à peu près partout, mais être au bon endroit au bon moment pourra radicalement changer la tournure de votre soirée, d’où notre proposition d’itinéraire hebdomadaire de la fête.
Vos genoux risquent d’avoir besoin d’un bon massage balinais après cet article.

 

Lundi

Tous les lundis, le collectif PNNY marque le restaurant Italo-disco Luigi’s Hot Pizza de son empreinte avec la soirée Metto Monday.
Hybrides et proactifs, les DJs de PNNY s’amusent à croiser les lignes de l’électronique pour proposer des pépites toujours plus surprenantes et métissées, ainsi que des dancefloors exaltés.
Collectif immanquable à Bali, PNNY se retrouve également le jeudi à Seminyak au Da Maria (petite soeur plus raffinée de Luigi’s) pour la soirée Metto Thursday, ainsi qu’une fois par mois à La Brisa lors de leur soirée Basement Love.

Par ailleurs, le Gimme Shelter propose, tous les lundis, un Open Mic à partir de 22h30. Ce club de rock’n’roll rempli de locaux attire souvent les touristes fin connaisseurs de musique dans leur antre underground. Du krautrock au pysché, vous avez tout le genre alternatif du rock / pop / folk dans ce lieu.
Là-bas, vous verrez un tout autre côté de Bali.

 

 

Mardi

Si vous êtes de passage à Canggu, il est inévitable de venir s’extasier devant la beauté du Pretty Poison, un bowl de skate inspiré des piscines californiennes et transformé en bar alternatif.
Le mardi est je jour de l’Open Mic acoustique pour un début de semaine “plus tranquille”.
Attention à vos yeux, les skateurs restent toutefois avides de risques et de témérité.

 

 

Ce même soir, le sublime tiers-lieux Deus ex Machina propose son format Tacos & Tattuesday. Faisant venir de talentueux tatoueurs, Deus propose aux premiers venus de se faire encrer pour le prix d’une bière et d’un tacos sur fond de bons beats sonores et d’énergie délirante.

 

 

Mercredi

Jour le plus intense de la semaine, le mercredi est le jour de sortie pour la majorité des locaux comme des touristes.
En général, tout commence au bar Old Man’s où a lieu le tournoi de beerpong. Et ce n’est pas n’importe quelle compétition dans la mesure où les prix vont de la bouteille de Tequila, à des vêtements jusqu’à une planche de surf. Le mercredi est le soir pendant lequel la masse humaine et nocturne se rejoint pour le tournoi avant d’enchainer sur la soirée. Juste avant le Old Man’s dans la même rue se trouve le X Bar ou les DJs passent des tubes plus Hip-Hop, Reggaeton, Rnb, ainsi que le Backyard qui fait la part belle à des concerts.
Mais en face de Old Man’s, se trouve aussi The Island Bar, dans lequel se joue une techno alternative de très belle qualité: deep, minimale, efficace.
Le Gimme Shelter ouvre également ses portes, et le nouveau club Vault promet d’éveiller votre énergie avec Jungle Boogie, une soirée 100% hip-hop pendant laquelle les danseurs sont de sortie pour vous épater de leurs meilleurs jeux de jambes.
Enfin, la soirée se finit fréquemment au Sand Bar. Bar de plage où il est agréable de boire un verre au coucher du soleil, tout en admirant la chorégraphie des surfeurs sur une toile pastel; mais aussi de rigueur pour finir la soirée au petit matin les pieds nus dans le sable, à danser sur les tubes les plus populaires du moment.

 

 

 

Jeudi

Le jeudi, c’est retour au Pretty Poison où l’arrière-cour se transforme en contest de skate, avec soirée DJs, vidéos de skate et tatouage sur place. Le club devient sauvage et impressionnant. Un “must to see” à expérimenter au moins une fois.

 

 

Pour une soirée tout aussi brillante mais peut être plus tenue, il est possible de faire un crochet chez la petite soeur de Luigi’s Hot Pizza à Seminyak où le collectif PNNY revient pour exécuter sa soirée Metto Thursday. Même style que le lundi mais avec une clientèle plus chic, plus âgée mais tout aussi exaltée.

 

 

Vendredi

Vendredi, c’est un peu le deuxième mercredi de la semaine en terme de sortie. Plusieurs options s’offrent à vous: le Gimme Shelter fait venir des groupes; le Pretty Poison s’amuse de ses contests, avec parfois des groupes en live et des stands de friperies; Old Man’s s’inscrit également dans la performance live avant de retourner le dancefloor avec des Djs; le Backyard, le X Bar, Island Beach, Vault sont aussi ouverts. Mais le vendredi, il y a un petit nouveau qui promet de belles soirées, du coucher de soleil jusqu’à tard, et accueille tant que faire ce peu des artistes du monde entier: The Lawn.
Le tout se finissant au Sand Bar, week-end oblige.

 

Samedi

Le samedi s’apparente beaucoup au vendredi avec un accent mis sur le Pretty Poison et le Gimme Shelter. Mais parfois, La Brisa vient proposer des plateaux magiques, comme une Boiler Room par exemple.

A noter également que dans la region de Seminyak, le Potato Head fait venir des DJs de renommée mondiale un samedi sur deux, et les lieux tels que La Favela ou Mexicola offrent des ambiances éclectiques pour tous les goûts. La queue pour entrer se fait d’ailleurs très longue en ce jour de fin de semaine.

 

 

 

Dimanche

Le dimanche c’est l’institution Deus ex Machina (Dieu sorti de la machine) qui rentre dans la place. Deus, à prononcer Day-Us selon leur souhait a mis en place dès leur arrivée – ou quasiment – les Sunday Session. Soirée historique de la vie à Canggu, Deus ramène des groupes locaux comme de partout ailleurs pour des performances live et paisibles. Enfin, le groove s’empare souvent de la scène et le public finit toujours par danser. C’est en général un très bon moyen pour clore la semaine et se préparer pour la nouvelle.

 

 

 

Pour finir, notez qu’à Bali, le théâtre de la fête commence vers minuit, mais il est de coutume de commencer plus tôt, vers 22h, pour aller boire un verre dans des lieux plus insolites ou faisant la transition entre diner et soirée. Allez faire un tour du coté de Luigi’s, The Lawn, La Brisa, Black Cat ou tout autre Starmart et Minimart…

Guide initiatique de la vie nocturne Balinaise

Posté par : Bali Passion/ 908 0

La vie nocturne balinaise est foisonnante et s’adresse à un large éventail de foules, de styles et de budgets: des marchés nocturnes qui régalent de multiples délices, aux spectacles féériques de danse traditionnelle; des bars de plage pour se détendre au coucher du soleil, qui se transforment en pistes de danse de la fin de la nuit au petit matin aux rooftops guindés où il n’est pas exclu de croiser quelques stars américaines mais pas que; ou des clubs en tout genre. Vous pouvez trouver de tout à Bali pour satisfaire vos papilles, votre faim avide de culture, ou vos oreilles et votre envie fiévreuse de remuer vos mollets.

 

Les marchés de nuit

Votre voyage à Bali ne peut se faire sans une exploration saisissante des marchés de nuit pendant laquelle découvertes gustatives se mêlent à shopping surprenant. Appelés pasar malam ou pasar senggol, les marchés les plus populaires se retrouvent du côté de Sanur, Kereneng, Gianyar et Badung. Ils comprennent principalement des étals traditionnels vendant de la nourriture locale, des rafraichissements et des bibelots à des prix très bon marché.

 

 

Les spectacles traditionnels

Des spectacles de danse traditionnelle organisés dans des temples anciens aux spectacles théâtraux modernes qui sont minutieusement chorégraphiés, avec des effets de lumière dramatiques et des bandes sonores à la limite du fantasmagorique, le catalogue des spectacles balinais est particulièrement diversifié.
Vous pourrez autant assister à des spectacles contemporains qui mêlent des histoires de combat et d’amour, que des troupes de danse agitées, parées de costumes élaborés, et qui font souvent la part belle à des acrobaties aériennes.
Des contes locaux aux anciennes épopées hindoues, regarder des spectacles à Bali est un excellent moyen d’en apprendre davantage sur la culture unique de l’île et de ses habitants.

 

Les bars et pubs

Le théâtre de la fête commence généralement vers minuit, mais la vie nocturne de Bali émerge au moment où le soleil se couche sur les côtes occidentales de Kuta jusqu’à Canggu, où la principale collection de bars et de pubs de l’île s’anime.
Si vous êtes jeune, sauvage et libre, dirigez-vous vers Kuta, ou plus au Nord vers Berawa et Batu Balong. Si vous souhaitez des offres plus sophistiquées, allez entre les deux, vers Seminyak. Pour des bars sur des toits huppés, dirigez-vous vers Uluwatu, dans la péninsule de Bukit.

 

 

 

Les salles de concert

Pour une ambiance de soirée plus alternative, éloignez-vous du brouhaha environnant, nourri de dubstep et de la tendance dominante de l’EDM. Au lieu de cela, dirigez-vous vers des lieux qui proposent des performances sur scène avec des groupes locaux et internationaux dont même parfois avec des artistes de renommée mondiale. Allez donc faire un tour à The Orchard ou au Ryoshi House of Jazz à Seminyak; au Gimme Shelter, Lucky’s Bar, ou Deus Ex Machina à Canggu ou au Laughing Buddha Bar à Ubud.

 

 

Les clubs de plage

Les clubs de plage de Bali proposent des endroits magnifiques surplombant les surfeurs et l’océan Indien, certains avec une ambiance de fête inspirée d’Ibiza ou tout simplement avec une atmosphère de cabane tropicale.
Les meilleurs clubs de plage restent sans hésitation: Potato Head, Tropicola, KU DE TA, SurgarSand, Azul, Cocoon, S.K.A.I dans le quartier de Seminyak et Legian; La Brisa, The Lawn, Finns, Como à Canggu; Omnia, Oneeight, Ulu Cliffhouse, Karma Beach, El Kabron Cliff Club dans la région d’Ulu Watu; mais également, Kubu at AYANA, Ibiza in Bali, Sundara Beach Club à Jimabran, ou enfin Ohana’s et Sandy Bay Beach Club à Nusa Lembongan; et Komune à Keramas.
Ils impressionnent le long des côtes ensoleillées le jour et donnent à voir de splendides couchers de soleil, suivis de rythmes torrides plus tard dans la nuit.

 

 

Les rooftops

La dernière tendance à Bali est celle des bars chill-out sur le toit, qui associent vue époustouflante, atmosphère décontractée et boissons insolites. Si vous appréciez la combinaison d’un ciel étoilé ouvert et d’un cadre venteux avec des cocktails signatures, il est temps de vous rendre dans un ou plusieurs de ces endroits fabuleux: Single Fin à Ulu Watu, Unique ou le Rock Bar à Jimbaran ou encore La Plancha à Seminyak.

 

 

 

Les clubs et discothèques

Kuta, Seminyak et Legian dominent encore l’épicentre de la fête avec sa grande variété de discothèques, de bars et de pubs proposant des basses puissantes, des pistes de danse remplies de fêtards et des fermetures tardives qui vous permettent de faire la fête jusqu’au lever du soleil.
Cependant, Canggu est en train de devenir, sans contest, le territoire le plus prolifique pour satisfaire votre appétit d’oiseaux de nuit. Un prochain article consacré à cette ville vous explique l’itinéraire à suivre pour une semaine entière de fêtes et de concerts.
En attendant, il est conseillé de se rendre à La Favela, au Potato Head ou au Motel Mexicola à Semyniak, au Single Fin à Ulu Watu, ou au Old Man’s et X Bar à Canggu.

 

 

 

Les cabarets

Pour une touche de fun, de glamour et d’extravagance, les spectacles de cabaret sont la voie à suivre pour des animations en soirée. Des lieux exceptionnels proposent des cabarets mêlant chansons et musique, drag-queens surprenantes et acrobates superbes. Essayer donc le Bali Jo à Seminyak.

 

La vie d’un surfeur à Bali

Posté par : Bali Passion/ 761 0

Lors de votre voyage à Bali, si le surf vous intéresse, voici un complément de notre article sur ce sport qui fait ravage ici, Mecque évidente de la discipline en Indonésie.

Voici un article qui nous espérons, vous fera passer la journée parfaite et décidera de votre itinéraire de néo ou pro surfeur.

5h30: il est temps de vous lever et de préparer vos affaires. Comme pour la majorité des spots de surf, il faut se lever tôt pour profiter des meilleures conditions: peu de vent, vagues propres et ordonnées, peu de gens à l’eau.

6h: départ pour une destination de rêve.

Selon votre niveau, vous pourrez vous diriger vers OldMans, Batu Balong, Berawa, Kuta Beach si la houle est inférieure à 5 feet.
Si vous souhaitez du “small but spicy”, direction Kudungu, Legong, Kuta Reef, ou les breaks magiques d’Airport.
Si vous êtes plutôt du genre aventurier et expérimenté, Serangan, Balangan, Balian, Medewi ou Ulu Watu seront vos immanquables.

Le mieux est d’arriver entre 6h et 7h sur le spot.

Petit café ou white coffee en observant les vagues et notamment le big set, qui signifie plus communément la série des plus grosses vagues pour savoir si vous allez être capable de les apprehender.

Après quelques minutes de warm-up, vous voila à l’eau et c’est parti pour 2 ou 3 bonnes heures de rigolades, d’audace et d’avalage d’eau salée.

Quand vient la fin de la session, autant dire que l’idée de la cold coconut, des banana pancakes et/ou du Nasi Goreng vient immédiatement à l’esprit.

 

 

 

Et là, c’est un des moments les plus chouettes de la journée. Après une premiere session endiablée, vient une décompression entre une communauté de gens qui ne se connaissent pas mais que la passion rassemble. Vous parlerez des meilleures vagues de la matinée, mais aussi de celles de votre vie, des voyages que vous avez fait, du déclic qui pousse à ne plus envisager sa vie sans aller surfer quotidiennement.
Puis le silence, le silence et le murmure de la vague qui se casse près de la rive.
Le vent caresse les joues des surfeurs essoufflés et vous observerez patiemment, calmement le jeu des sportifs encore à l’eau. Une danse magnétique apparait sous vos yeux.

11h: il fait chaud mais la passion brûle. Le vent a piqué certainement. Un choix est à faire. Se reposer, vaquer à ses diverses occupations, visiter la beauté balinaise, aller dans un des multiples cafés trendy de l’ile ou se remettre à l’eau. Selon le surfeur que vous êtes, tout est possible.
Car oui l’avantage de Bali, c’est que grâce à ses multiples beachbreaks, vous pouvez surfer à tout heure sous réserve de se couvrir de lycra et de zinc (vulgairement crème solaire spéciale surf).
La sieste reste fortement conseillée dans le quotidien d’un surfeur si vous voulez avoir l’énergie de vous remettre à l’eau et “shredd the waves”.

C’est la que vient l’idée gourmande du warung, le surfeur se doit de bien se nourrir. Quoi de mieux que du riz, du poulet, des tempeh, des légumes. Sain et revigoré, l’estomac à satiété, le surfeur que vous êtes peut aller faire sa sieste et profiter de sa journée avant de revenir pour un des plus beaux moments de sa journée, le sunset surf.

16h-16h30: il est temps de se préparer à nouveau pour se remettre à l’eau vers 17-17h30 au plus tard. En général, le
vent est malheureusement présent, mais la lumière qui s’incline crée une peinture particulière sur l’ombre des vagues.
Au milieu de l’eau, le souffle se coupe, les vagues sont glassy et la vision merveilleuse. Jusqu’à 18h30, vous avez le temps de vous dépenser et de revenir avec le soleil couchant pour tout juste vous emparer d’une Bintang et contempler le jour se finir au milieu de contrastes explosifs et épatants. Il est temps maintenant de retrouver vous amis après avoir savouré une soupe aux boulettes de viandes et aux légumes que d’aimables triporteurs balinais vendent à la sortie de la plage.

 

18h30: retour à votre hôtel, villa, resort ou lodge avant d’envisager une soirée calme et décontractante avant le surf de demain ou de se préparer (encore) pour aller voir un concert, sortir dans un des innombrables bars de l’ile et danser jusqu’au petit matin avant de reprendre votre planche pour de nouvelles aventures, encore et toujours.
Apres ces quelques jours de vie saine et sportive, nous vous conseillons fortement de venir vous reposez dans une villa à Canggu afin de vous détendre et respirer le bon air bohème du sud de Bali.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à contacter Bali Passion par mail ou sur les réseaux sociaux. L’équipe ainsi que les guides balinais francophones se feront un plaisir de vous répondre !

Chocolat sur l’île de Bali !

Posté par : Bali Passion/ 848 0

Lors de votre voyage sur l’ile de Bali vous aurez surement l’occasion de gouter à un mets que les petits comme les grands raffolent : le chocolat.

En 2016, l’Indonésie était le troisième producteur mondial de cacao avec 350.000 tonnes.

La particularité du cacao indonésien est qu’il est produit par des petits producteurs. La production couvre 1,5 millions d’hectares, sur cinq régions.

En effet en plein cœur de l’Indonésie, à Bali, l’île des dieux qui est connue pour ses temples, sa culture hindouiste, ses sublimes rizières et ses plages à perte de vue. Certains secrets restent néanmoins bien gardés. Au cœur de la jungle, les Balinais cultivent un bien prisée par les chefs du monde entier : le chocolat !

L’excellence du chocolat balinais repose sur la qualité, les fermiers balinais sont encouragés à poursuivre dans la culture biologique de fèves de cacao (contre les tendances de la production industrielle de cacao qui élèvent des cacaoyers). Ce sont des petits exploitants locaux qui produisent du cacao de qualité, dans le respect de l’environnement. Cette démarche éco responsable et durable contribue à la qualité et à la finesse du produit, désormais reconnue par les meilleurs chefs pâtissiers du pays.

Le sol volcanique de l’île confère aux fèves de cacao des saveurs fruitées, acidulées, puissant et aromatique avec une longue teneur en bouche. La saveur du chocolat balinais est profonde et complexe et Bali produit maintenant certains des meilleurs au monde.

Lors de la location de Villa à Bali n’hésitez pas à demander au staff des villas Bali Passion des informations sur le chocolat Balinais, et de le gouter chaud ou froid.

Du cacaoyer à la dégustation, vous pouvez visiter ses petites entreprises créatrices de plaisir pour les papilles.

Nos guides francophones Balinais seront ravis de vous emmener voir ces fermes à la richesse et au savoir-faire traditionnel.

Au programme vous pourrez découvrir des plantations de cacaoyers où vous apprendrez comment les cabosses contenant les fèves de cacao sont cultivées, conservées et fermentées avant d’être utilisées pour confectionner chocolat. Vous pourrez également échanger avec les fermiers balinais sur ce travail si exceptionnel.

Des chocolateries proposent de vous montrer les secrets de fabrication du chocolat de l’ile de Bali. Mais également des ateliers confections de chocolats, suivi d’une dégustation de vos créations.

C’est un long voyage entre la gousse de cacao et la barre de chocolat alors n’hésitez pas, lors de vos vacances en Indonésie à venir, visiter ses entreprises locals créatrices de plaisir !

 

Selamat Makan

Les bananes et Bali

Posté par : Bali Passion/ 917 0

Lors de votre voyage à Bali, vous trouverez des bananes (pisang en Indonésien) à tous les coins de rues. En effet, ce fruit est omniprésent sur l’ile de Bali, vous les retrouverez dans les restaurants, les supermarchés et les petits marchands de fruits sur le côté de la route. Sucrées et délicieuses les bananes se mangent à n’importe quel moment de la journée.

 

 

Les différentes variétés de bananes 

 

Il existe de nombreuses variétés de bananes en Indonésie, de toutes tailles et de couleurs différentes… Sur l’île des Dieux vous retrouverez :

 

La banane figue pomme jaune esthètes, elle est très répandue sur l’île de Bali. Elle est appréciée pour sa chair fondante et son goût sucré et à la saveur très relevée.

La  banane Pisang lilin est issue d’un bananier très rustique poussant facilement en touffe. Sa chair est délicatement parfumée.

 

La banane verte, qui peut n’est pas commune en Europe et qui peut surprendre apporte un ensemble de bienfaits à l’organisme contrairement aux bananes vertes qui sont considérés comme pas mûres en France.

 

 

Les bananes dans la cuisine balinaise

 

Lors de votre séjour à Bali, vous ne pourrez pas passer à côté d’un plat dont les gourmands raffolent : le « pisang goreng », des bananes frit.

Simple, le pisang goreng fait partie des spécialités les plus populaires sur l’île des dieux. Les Indonésiens et les touristes se laissent facilement séduire par ce plat alléchant. Qui ne céderait pas à cette gourmandise ? Le pisang goreng est ainsi dégusté dans le matin et l’après-midi en guise de goûter.

 

Vous n’y échapperez pas non plus, le pancake à la banane vous sera proposé à quasiment tous vos petits déjeunés.

 

Les bienfaits de la banane

 

Riche en potassium et en glucides particuliers, la banane possède diverses vertus excellentes pour la santé.

 

* Utile en prévention de certains cancers

* Un fruit anti-déprime

* Une alliée de la digestion.

* Une aide contre l’hypertension

* Un aliment de l’effort. Donc lors de vos circuits tours à Bali n’hésitez à en abuser pour être en forme.

 

 

Lors de la location de villas à Bali vous aurez peut-être la chance d’avoir un bananier dans le jardin, n’hésitez pas et servez vous !

 

Lors de votre voyage à Bali, il vous sera indispensable d’y goûter et d’apprécier les bananes de cet île !

Les bières Balinaises

Posté par : Bali Passion/ 1582 0

Lors de votre voyage à Bali l’envie de vous rafraichir avec une bière est incontournable. Etant donné le climat et la température, c’est le moment de vous laisser tenter par une bière locale, il n’y a rien de mieux !

 

La Bintang

 

La Bintang est une institution ici, la Kronenbourg de France, une bière Indonésienne que l’on trouve partout à Bali, dans les bars, les commerces ou encore les restaurants. C’est la bière la plus consommée en Indonésie. Elle est autant prisée par les Balinais que par les touristes. La Bintang à un taux d’alcool de 4,7 %.

La Bintang est une bière indonésienne produite par le groupe brassicole Multi Bintang qui est une filiale d’Heineken. Cette bière est un produit issu de la colonisation néerlandaise.

Son prix est attractif, entre 25.000 et 30 000 IDR soit entre 1,50 et 2,00 euros pour la small Bintang et entre 45.000 et 50.000 IDR soit 2 et 3 euros pour la large Bintang.

Bintang signifie littéralement « étoile » en indonésien que l’on retrouve d’ailleurs sur le logo de la bouteille.

C’est une bière blonde qui se décline en plusieurs saveurs : orange ou encore citron et s’appellent Bintang radler. Bintang radler à un taux d’alcool de 2%.

 

 

Heineken

 

 

Cette bière blonde connue mondialement est aussi bien présente à Bali, « grande sœur de la Bintang » cette bière est également parfaite pour se rafraichir.

Le prix d’une small heinekein est entre 35.000 et 60.000 IDR soit entre 2 et 4 euros.

 

 

Bali Hai

 

Bali Hai est une marque de bière lager indonésienne produite par la brasserie PT Bali Hai en Indonésie depuis 1975.

La société Bali Hai Brewery Indonesia est une filiale d’une brasserie asiatique, qui produisait également sous licence d’autres marques, notamment la bière San Miguel, la bière Asahi et la bière Lowenbrau.

Egalement une bière blonde celle-ci contient 4,8 % d’alcool, une bière blonde légère.

Le nouveau slogan de la marque : « Atteindre le meilleur » a pour but de s’inscrire dans le luxe haut de gamme de la bière à Bali. La Bali Hai vaut entre 25.000 et 35.000 IDR soit entre 1,50 et 2,50 euros.

 

 

La Prost

 

Elle est assez différente de la bière locale en Indonésie. Cette bière blonde, couleur pâle à la saveur douce, elle est légèrement plus lourde qu’une Heineken. Son prix est entre 35.000 et 50.000 IDR soit entre 2,20 et 3,50 euros.

 

 

Kuda Putih

 

L’insaisissable Kuda Putih, car elle ne se trouve pas à chaque coin de rue comme la Bintang.Un taux d’alcool de 4,57%, une couleur or claire, tête blanche. Une bière légèrement amère avec un arrière-goût de légume.  Son prix est entre 30.000 et 40.000 IDR soit entre 2,00 et 2,50 euros.

 

Des bières balinaises à consommer bien fraiches et sans modération, ou juste un peu…  Lors de vos vacances à Bali n’hésitez pas à déguster ces bières locales dans les bars, sur la plage ou encore avec vos amis au bord de la piscine lors de la location votre villa à Bali.

LE MIE GORENG

Posté par : Bali Passion/ 1134 0

Durant votre circuit sur mesure à Bali vous ferez certainement connaissance avec le Mie goreng. Mie goreng signifie « nouilles frites » en Indonésien. C’est un plat national que vous pouvez déguster lors de vos petits déjeuners dans l’une de nos villas à Bali.

 

En Indonésie, il y a plusieurs types de mie goreng, ils changent de nom en fonction de l’ingrédient principal :

 

Mie goreng à base de du poulet ;

Mie goreng sapi à base de bœuf ;

Mie goreng kambing à base de la chèvre ou du mouton ;

Mie goreng udang à base de crevette des crevettes.

 

Le plus classique est le mie goreng spécial avec un œuf frit sur le dessus.

 

Il se compose de fines nouilles jaunes frites dans de l’huile de cuisson avec de l’ail, des oignons ou des échalotes, des crevettes frites, du poulet, du bœuf, du chili, du chou chinois, des choux, des tomates, des œufs et d’autres légumes. Un plat très parfumé !

Voici une recette de Mie goreng traditionnel :

 

Etape 1

Couper, dépecer et désosser le poulet, puis couper la chair en dés.

Etape 2

Dans une cocotte, faire chauffer l’huile et y jeter les dés de poulet avec les crevettes. Laisser dorer le tout 10 min environ puis les sortir de la cocotte.

Etape 3

Peler et hacher les oignons, les faire blondir dans la cocotte, puis ajouter les poivrons et les tomates égouttées et détaillées en dés. Saler, poivrer puis incorporer les nouilles jaunes, les morceaux de poulet et les crevettes.

Etape 4

Mouiller le tout de bouillon de volaille avec un filet de sauce soja et le sambal (condiment à base de piment)

Etape 5

Laisser cuire 20 min à feu doux.

Etape 6

Pendant ce temps, peler et détailler les 2 derniers oignons en fines rondelles, puis les faire légèrement dorer à la poêle avec de l’huile.

Etape 7

Servir la viande parsemée de rondelles d’oignons et accompagnée de différents ramequins : sauce au curry, noix de coco râpée et cacahuètes grillées concassées.

 

Un réel DELICE !

Lors de vos vacances en Indonésie vous en trouverez à tous les coins de rues. Ce plat est omniprésent à Bali, c’est un plat très répandu, des vendeurs ambulants aux vendeurs de rue, en passant par les restaurants haut de gamme. On peut donc consommer le mie goreng sur place ou à emporter. Mais le plus enrichissant est d’observer et pourquoi pas participer à cette recette avec le personnel des villas à Bali sélectionné par Bali Passion !

Testé et approuvé à vous de d’essayer !

 

 

Nafsu makan yang bagus !

Le canard à Bali : bien plus qu’un simple animal !

Posté par : Bali Passion/ 1281 0

Lors de vacances à Bali, vous aurez de grandes chances d’apercevoir de jolies canards se déplaçant en troupe au milieu des rizières, et des champs, sur les routes…. Savez-vous ce que le canard représente à Bali ?


L’histoire des canards Balinais !

 

Le canard de Bali doit son nom à l’île d’où il est originaire : à l’ouest de l’île de Java. C’est une race qui existe depuis très longtemps ! Il existe plusieurs espèces de canards à Bali, mais l’espèce la plus commune a des yeux bleus, un bec jaune orangé, des pattes orange, et un plumage blanc neige.

Les canards sont tout d’abord élevés pour leurs oeufs qui ont une grande valeur nutritive ! Ensuite, ils sont régulièrement emmenés dans les rizières, pour qu’ils puissent les nettoyer de tous les nuisibles, algues, insectes… Et également pour que leurs excréments soient utilisés en guise de fertilisant.. ! Les canards mangent les derniers grains, restants pour faire peau neuve pour la prochaine plantation.  On les ramène ensuite une fois la nuit tombée.

On les ramène ensuite une fois la nuit tombée. La balade des canards est toujours un moment unique, et amusant à regarder ! En effet, on peut les voir se promener, en se dandinant, la plupart du temps en groupe, de parfois plus d’une centaine, suivant leur guide qui les dirige à l’aide d’une longue tige.

Le guide oriente la direction des canards en faisant bouger la tige dans la direction dans laquelle il veut attirer les canards : en effet, dès que la tige bouge, les canards modifient immédiatement leur trajectoire afin de la suivre.

Une fois arrivé à destination, le guide plante la baguette, et les canards resteront à proximité sans trop s’éloigner. Le guide peut très facilement laisser les canards vaquer à leur guise durant une matinée ou une après-midi : ceux-ci ne partiront qu’une fois que la baguette aura bougée. Impressionnant non ?

  De plus, il faut savoir qu’à Bali, le canard est considéré comme sacré !

Outre ceux qui sont utilisés pour nettoyer et fertiliser les rizières, certains canards sont utilisés pour les besoins des cérémonies religieuses : le plus sacré d’entre eux est le putih jambul, un canard blanc portant une houpette blanche, suivie du canard rayé, appelé belang bungken. À destination des cérémonies qui ont lieu en l’honneur des démons, ce sont les canards noirs qui sont utilisés ! Les canars marrons quant-à eu sont plutôt destinés à la cuisine, pour réaliser le fameux et délicieux « bebek betutu ».

 

 Les canards de Bali sont également très appréciés pour la décoration ornementale, pour les sculptures, et pour les expositions !

 

 

 

 

Les soupes balinaises !

Posté par : Bali Passion/ 1404 0

Lors de vos vacances à Bali vous aurez sans doute l’occasion de tester plusieurs spécialités balinaises toutes plus délicieuses les unes que les autres. Aujourd’hui, nous vous faisons une des spécialités très populaires à Bali : la soupes balinaise ! 

1. La soupe Bakso

La soupe Bakso est un plat traditionnel très populaire à Bali! Vous en trouverez partout, dans des petits restaurants, sur la plage dans la rue… C’est une soupe très typique des restaurants ambulants : les vendeurs de rue qui transportent leur matériel sur leurs scooters, on les appelle les « kaki lima ».

Mais qu’est-ce ce que c’est ? Il s’agit d’une soupe composée de boulettes (poulet, boeuf ou poisson), de nouilles, de riz, de légumes, et de tofu, le tout servie dans un bouillon parfumé Vous pourrez aussi choisir une sauce selon vos goûts ! (sauce piquante, sauce tomate ou soja sucré (kecap manis).

Si vous n’êtes pas sur Bali, vous pouvez très bien la réaliser vous-même chez vous!

Voici une recette simple à réaliser à la maison :

 

• Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 400g de viande de boeuf, de poisson ou de poulet (selon vos goûts)
  • 4 dents d’ail
  • 2 cuillères à soupes de farine
  • 1 branche de céleri
  • Une cuillère à café de sucre
  • 100g de vermicelles chinois
  • 2 cuillères à soupes d’oignons frits
  • 50g de tofu coupés en dés
  • 1 litre de bouillon de boeuf, poulet ou poisson
  • Sel, poivre, harissa ou tabasco selon vos gouts

 

• Préparation :
     • Pour les boulettes :
Découpez et hachez la viande (ou le poisson) en les assaisonnant avec le sel, le poivre et l’ail. Ajoutez ensuite 2 cuillères de farine, et formez des boules d’environ 3cm de diamètre. Faites cuire les boulettes pendant 5 minutes dans l’eau bouillante. 
    • Pour la soupe : 
Faites chauffer 1 litre de bouillon et ajoutez-y les 2 dents d’ail restantes pressées, le céleri coupé en petits morceaux. Assaisonnez avec du poivre et avec le sucre.
Portez le bouillon à ébullition, puis ajoutez les vermicelles chinois, et arrêtez le feu. Laissez reposer 5 minutes.
    • Pour le dressage du plat
Mettez une portion de vermicelle dans le fond du plat, ajoutez les boulettes, le tofu et arrosez-le tout d’une grosse louche de soupe. Saupoudrez ensuite le tout d’oignons frits, puis assaisonnez selon vos goûts.

 

 

Selamat Makan ! *

2. Le soto ayam !

Le soto ayam est LA spécialité de soupe balinaise incontournable ! C’est une soupe exotique, conviviale et savoureuse, à partager  !
Si vous n’avez pas encore goûté, c’est le moment de le faire !
Mais en attendant on vous dévoile une recette facile à réaliser chez vous:
 
• Ingrédients :

 

  • 1 poulet
  • 3 échalotes
  • 1 demi-cuillère à soupe de Cari Balinais base gede (mélange aromatique)
  • 1 tranche de gingembre
  • 1 branche de céleri
  • 2 cuillères à thé de sel
  • 4 cuillères à soupe d’huile végétale
  • 1/2 lb de fèves germées
  • 250g de nouilles chinoises
  • 2 branches de céleri avec feuilles
  • 2 blocs de tofu
  • Piment thai ou sambal oelek
  • 6 oeufs durs
  • Ketjap manis (sauce soja sucrée)

 

• Pour la préparation :
 
Lavez le poulet et enlevez l’excédent de gras. Lavez le cou, le gésier et le cœur du poulet. Ne gardez pas le foie. Placez ensuite le poulet et les abats dans une marmite. Recouvrir d’eau et porter à ébullition.
Ajoutez l’échalote, les épices, le gingembre, le céleri et le sel. Faites cuire à feu doux, jusqu’à ce que le poulet soit cuit et se défasse (environ 1 heure).
Une fois le poulet cuit, passez le bouillon au tamis, puis tranchez les échalotes. Faites chauffer l’huile à feu moyen, et faites-les frire jusqu’à ce qu’elles soient bien caramélisées.
Rincez ensuite les fèves germées avec de l’eau bouillante puis faites les bien égoutter.
Faites cuire les couilles à l’eau bouillante salée, puis passez les à l’eau froide lorsqu’elles sont bien cuites. Tranchez le céleri en fines tranches, coupez finement le piment et le tofu en petits cubes.
Défaites le poulet et ajoutez la chair au bouillon bien chaud. Disposez tous les ingrédients sur la table et laissez les convives confectionner leur soupe selon leurs goûts.  C’est prêt !
 
 
 Selamat Makan ! *
 
* Bon appétit